Bastian countrari – Ray e Basta

« Estre Bastian countrari per iéu, es un biais de vida, cresi meme qu’es genetic que ma maigran, bouòn ànima, si sounava Bastian. »


Enca’n coù pilhi la miéu tastièra per rougnà un pau. Es ver arribi un pau tardi, ma d’una banda, siéu jamai estat per l’estadi en la plana doù Var e de l’autra escrivi sus d’aquéu blog que despì quauque mes.

L’autre jour quoura siéu sourtit dòu Ray à la fin de Nissa-Lioun (ndlr: va ben l’article l’ai escrich li a béu tems ma ai augut la flemma de lou metre « en ligna») e qu’ai vist toui lu supporter dòu gym s’en anà à pen, en trambalan, au mitan de Gorbella, mi sieu sentit couma una pouncha au couor. Es bessai un dei darrié coù que vehi acò.

D’aquì pau, coura jugueran au GSN (grand stade de Nice), à la fin doù mach cadun si fiquerà en la siéu vetura, fenèstra barrada ‘me la ràdio que brama. Parié per l’avant-mach, que si debanerà pus à la routounda o sus lou parking à beure un gòtou.

Au GSN, denant lou match, li aurà gym-burger per cadun à l’OGCN fast food e après lou darrié film american à l’oympikcinemà.

E diau, es acò que n’aspera en la plana : una gran’ estrutura per veire lou mach ma finda doui restaurant, un supermercat, un bouling…

E dire que se lou consou auguesse prepauat Nissa per la coupa doù mounde doù 98, l’estadi l’aurìan augut à gratis e en vila!

Encà un’institucioun que s’en cala en douga, lou Ray va laissà la plaça à doui imuble. Es ver que, à pau à pau, li es pu tan de mounde que parloun Nissart en li tribuna, qu’an counouissut la D2, ma aquela destrucioun marquerà propi la fin doù foutbal poupulari à Nissa.

Sian coundanat à venì lou FC keute d’azur (que toutun, ancuei si di mancou Nissa, dapertout vehen Nice keûte d’azur, ma acò serà dau segur un’autra crònica), en lou Vivendi-Cari-Nestle Arena.

Aloura, ahura, à vautre de jugà. Dihès-mi se siéu un rougnaire o s’ai rasoun.

Cen que n’en pensas?

ISSA NISSA!

Seguran

Diciounari

One response to this post.

  1. Posted by BIANCO on mai 1, 2011 at 4:09

    J’étais Président du Comité de quartier mais pour quelques pisse-vinaigre et aucun niçois « LE RAY » a été condamné à mort. Il n’y a eu aucune volonté pour que notre stade s’installe où les plans le prévoyait. Ce n’était pas un niçois qui dirigeait la ville. Maintenant il faut faire quelque chose de grandiose et donc adieu bassin de rétention, parking, stade. OGCNice TON PASSÉ FOUT LE CAMP et ton avenir aussi.

    Réponse

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :