Bastian countrari – la plaça Garibaldi

Estre Bastian countrari per iéu, es un biais de vida, cresi meme qu’es genetic que ma maigran, bouòn ànima, si sounava Bastian.

 


L’autre jou, siéu passat plaça Garibaldi e ai vist qu’eron à l’obra per dounà un coù de fresc ai façada. Primou, siéu estat countent, lu trompe-l’oeil m’agradavon, era pintat de noù…

Ma li siéu tournat pus tardi e fin finala, ai pas augut la mem’impressioun. Tout acò mi dounavat l’efet d’estre au mitan d’un decor de teatre en carta-pista. Lou sabi que li plaça d’aquéu estile soun de misa en scèna e dounca lou parangoun embe lou teatre es vourgut da l’arquiteta.

Ma mi siéu dich qu’un coù de mai aviavan perdut un poù d’autenticità, per gagnà un pau de faus, de tape-à-l’oeil.

La plaça Garibaldi, couma Babazouk, avìa un coustà poupulari, ver, couma toui li vielha-vila mieterani e latini qu’aquéu decor ricas nen fa denembrà.

Aloura, ahura, à vautre de jugà. Dihès-mi se siéu un rougnaire o s’ai rasoun.

Cen que n’en pensas?

 

Voucabulari:

parangoun: comparaison

denembrà:oublier

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :